• Facebook
  • Twitter
  • Google +
None

Avide de lecture

Avide de lecture - Daisy Case

Je suis assise sur mon balcon depuis déjà belle lurette.  Je crois que je me suis installée ici, vers 10h00 du matin et je n’ai arrêté de lire que quelques minutes pour avaler de quoi pour dîner.  Mais, que c’est bon de lire !  Plongée dans la lecture de, « Ces enfants d’ailleurs », d’Arlette Cousture, je n’ai pas remarqué l’heure, car le temps passe vite.  C’est bien, j’aime lire, mais il faut que je me lève une fois de temps en temps pour me dégourdir !  Je sais qu’il est tard dans l’après-midi seulement parce que le soleil descend assez bas pour m’aveugler.  Je me lève pour déplacer le rideau extérieur et je me rassois… Je poursuis et je replonge dans les aventures d’Élizabeth, de Jerzy et de Jan, qui viennent d’arriver au Canada séparément, malgré qu’ils soient frères et sœur.

La bibliothèque locale vend certains de ses livres usagés pour seulement vingt-cinq sous.  Et oui, ils les donnent presque, à ce prix, qui peut dire non ?  J’en profite pour me faire une réserve qui commence à prendre beaucoup d’espace chez moi.  Il y en a sur la table de cuisine, sur mes meubles de chambre à coucher, et même par terre dans certains coins.  Certains s’inquiètent que je n’aurai plus de place pour les garder bientôt (c’est le cas de ma mère, entre autres).  Du fait, je crois que je vais en vendre quelques-uns quand j’aurai fini de les lire, car je ne veux pas tous les garder.  Mais bon, il reste que je vais en garder quand même une très grande quantité.  Après tout, la bibliothèque est en train de faire le ménage de ses livres, et ils en vendent une très grande portion pour faire place aux nouveaux livres qui arrivent.  J’ai pu assister à une des livraisons : des dizaines de boîtes sont entrées dans les portes de ce grand édifice.  Je crois qu’un grand ménage était dû et ils s’en sont chargé.

Sinon, pour le moment, je profite de ma journée de congé en me reposant, assise sur mon balcon, une limonade faite à la maison sur la table.  Je suis assise sur ma petite balançoire et je me berce doucement.  Comme c’est bon de pouvoir compter sur mon rideau extérieur terrasse, pour me cacher du soleil malcommode de 16h00, tout en ayant la chance de prendre de l’air et de sentir le vent dans ses cheveux.  Oui, c’est une belle manière de passer une journée.

À propos de l’auteur :

author